*** Site classé ***

location saisonniere - tourisme Var - station de ski - - vacances Var - location maison Var

Les couleurs et les parfums de la pinède

Le palmier au milieu de la verdure

Le plumbago

Les lauriers roses à proximité de l'olivier, à l'est

Les osteospernums

L'arbre de judée

L'oiseau du paradis à proximité de l'olivier sauvage

Le citronnier

Les griffes de sorcière

Les cactus et figues de Barbarie

Le mimosa de l'ouset

                  Au coeur de l'hiver, la pinède s'éveille

           Les mimosas éclatent de splendeur. Plus réservés, les mimosas "des quatre saisons" se préparent lentement, régulièrement décoiffés par le souffle du vent, les mimosas sauvages, le long de la haie exposée au sud-est, livrent leur premier arôme . A proximité des lauriers roses, le mimosa-chenille se redresse et son feuillage doré se voûte sur le chemin .

Derrière cet imposant mimosa-chenille, la villa se dessineLe mimosa-chenille se voûte sur le chemin

 

 

 

                                        Selon les années, en janvier, le mimosa est fleuri                                                                                  

 

 

Les crocus tous fripés s'épanouissent au soleil

           Au mois de Mars, se poursuit la floraison des jonquilles, des cyclamènes, des iris, tandis que le citronnier continue tranquillement sa production

           A proximité des noisetiers, les orchidés sauvages explosent de beauté et de jeunesse dans leur robe de soie, les jacinthes s'emmêlent délicatement de teintes dans le sous-bois. Les Aloès, cachés dans la pinède consolident leurs feuilles.                   

           Sur un tapis de verdure parfumée, les giroflés, les valérianes envahissent librement le pied du figuier et du connifère, peigné de la porte d'entrée

           Au printemps, le jardin exhibe un coktail de couleurs, nuancé par les rayons voluptueux 

                   Les lys fiers, rigides et ordonnés confectionnent leur habit estival 

                   Les géraniums et les "pois de senteur" prospèrent goulûment dans les jardinières

                   Les "oiseaux du paradis" n'en finissent pas de s'organiser, immobiles

                   ils pavoisent à la lune, la tête enveloppée d'un masque fluorescent

                   Les ostéospernums offrent leurs tuniques de nuancesLes oiseaux du paradis pavoisent avec leur masque
 
Le tapis de nuances des ostéospernums
 
La bignone s'étend largement sur la terrasse exposée au sud-ouest 
 
 
 
Les corronilles se dressent fièrement


Les corronilles se dressent, fiers à l'accueil des invités               

La bignone au coin du pignon de la villa se prépare à la floraison de l'été, ses fleurs orangées en trompette envahiront largement le muret de la terrasse au mois d'août

Les azalés fleurissent timidement à proximité d'un rosier sauvageon grimpant sur le portail

La sécheresse de la période estivale boulverse la beauté de la pinède, chaque fleur grille sous le soleil méditerranéen pour renaître fraîche et jeune au printemps prochain. Par ailleurs, heureux en terre aride et caillouteuse; les arbres de "judé", les youkas se sèment en toute liberté, le thym offre tous ses parfums, nuancés par endroit d'une odeur citronnée. Les kalanchoés, surpris par la précocité de l'été, se précipitent dans leur robe de soirée.

         Les roses trémières s'étirent ostensiblementLes roses trémières

         La sauge s'étend sur un tapis grisé

         Le bougainvillier, le jasmin se chauffent sur les ferronneries         

         Les "lauriers sauce" offrent leur feuillage aux préparations culinaires

 

         Le romarin en bordure du sentier libère ses essences

         La hampe florale des agaves se lève gigantesque, éphémère

         Les lauriers roses, enivrés de la rumeur des cigales, donnent mille odeursLes lauriers roses en période estivale

         Les lavandes se faufilent, projettent leurs senteurs

         Le plumbago expose ses fleurs bleutées

         Les gazanias organisent leurs bouquets pour envahir la pinède

 

                     En septembre, en octobre,

  Avec la brutalité des pluies, le jardin murmure, écho des vagues qui claquent sur la plage

          les figues, les citrons sont à cueillir

 Les citrons à cueillir

                 Le figuier                                                                                   

 

 

                                                                                       L'eucalyptus du fond du jardin

 

Les griffes de sorcières exibent leurs fleurs blanches et s'étendent largement sur les pierres de la restanque
          Les "griffes de sorcière" rampent sur les restanques           

          La menthe libère son arôme voluptueux à l'ombre des vieux pins

Les volubilis, à proximité de la piscine enlacent les barreaux de fer forgé
          L' Aloéz s'émerveille en terre aride
        
           La clématite enlace la piscine
 
          Sous un soleil généreux, l'agatha fleurit timidement

           Le sedum fragilisé par les vents se propage joyeusement 

           L'eucalyptus, marqué par les années, cristallisé par les embruns se prépare à rompre les feuilles séchées    

           Les palmiers, les chênes "liège", les pithostorums en toutes saisons, majestueusement, étendent leurs volumineux branchages

 

 Le palmier se dresse majestueusement sur un tapis de valérianes et  d'osteospernums

 

   L'arbousier arbore son fruit pour la récolte..... les confitures sont à cuisiner pendant l'hiver

   Les connifères, les éléanus ou oliviers de bohême, en bordure de propriété, s'étoffent pour une haie imperméable et la comptine de l'océan inexorablement s'amplifie sur les rochers

               

 Les agaves mettent 15 à 20 ans à fleurir et meurent au début de l'hiver                                                                                                     Villa in Provence fr : un annuaire touristique en français

Les activités à proximité de la villa Martinache

guvouillamoz@nordnet.fr

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×